On est encore au mois de juillet ?

Ouf… Il est grand’ temps de le mettre en ligne ce 1er article…, on est a une nuit du départ vers le Grand Nord… où réussir à se connecter à internet sera probablement aussi rare que d’observer un élan en train de brouter !

Des mois que cet espace de partage prend vie dans ma tête… mais symboliquement, il aura fallu attendre ce bel été de juillet pour que j’ose le lancer.

Flashback !

Début juillet 2008, il y a 10 ans, je suis derrière un autre ordinateur, fébrile… J’attends le résultat d’un concours, qui, s’il est positif, m’ouvrira les portes d’une vie professionnelle stable, enrichissante et valorisante. Enfin… quand je dis « j’attends »…, je devrais dire « nous attendons » car je ne suis pas seule devant l’écran ! Depuis 9 mois, un petit être a élu domicile au creux de mon antre… et j’en suis convaincue, m’a prêté quelques neurones pour réaliser les épreuves dudit concours ! Tressautements de joie dans mon ventre…, je l’ai, nous l’avons réussi… et plutôt avec brio ! Merci bébé !

Une dizaine de jours plus tard…, un autre défi relevé ! Je donne naissance à ma Joyeuse O, sous les feux d’artifice, s’il vous plaît !

En ce mois de juillet 2008, je deviens donc maman pour la 1ère fois, remplie de lait, de doutes et de bonheur immense et je (re)prends aussi le chemin de l’école, pleine d’envie et de conviction.

Aujourd’hui, juillet 2018, 10 ans se sont écoulés… Je suis toujours la maman de ma Joyeuse O, devenue une grande petite fille, capable de lire des « gros livres écrits en tout petit » (dixit) en un temps record, capable de monter un cheval plus haut que moi, capable de coudre des petits « coussins pour tout le monde »… Une petite grande fille aussi rieuse que rêveuse…, au caractère d’une constance inexplicable, en regard de celui corsé de ses pauvres parents… Ma joLie Joyeuse, que cet anniversaire fut bon !

Quelques jours auparavant…, je disais « adieu » à mes collègues et à mes 26 autres enfants, qui eux aussi, ont 10 ans . Je ne serai pas là, le 3 septembre… Vous l’avez dans l’oreille celle-ci…, parce que, c’est à peu près ce qu’il s’est passé :

Les enfants font une farandole
Et le vieux maître est tout ému
Demain il va quitter sa chère école
Sur cette estrade il ne montera plus
Adieu monsieur le professeur
On ne vous oubliera jamais
Et tout au fond de notre coeur
Ces mots sont écrits à la craie
Nous vous offrons ces quelques fleurs
Pour dire combien on vous aimait
On ne vous oubliera jamais
Adieu monsieur le professeur
Une larme est tombée sur sa main
Seul dans la classe il s’est assis
Il en a vu défiler des gamins
Qu’il a aimés tout au long de sa vie […]
(Hugues Auffray)

 

Des fleurs, des mots, des larmes !

Mais, je souhaite prendre du recul, m’imaginer un autre avenir professionnel, me renouveler tout autant que me ressourcer.

Me voici donc avec l’envie d’écrire et de partager des aventures et des découvertes, curieuse que je suis…

Alors, bienvenue dans ma Hutte, bienvenue dans notre Hutte !

 

On se donne rendez-vous dans 10 ans ?